À PROPOS DU PROGRAMME

Le programme soutient les familles qui sont confrontées à la perte d’une jument (en couche ou non) et qui doivent conjuguer avec les soins d’un orphelin et la recherche d’une nourricière.  Pour elles, Promesse compte sur la solidarité de ses communautés en médias sociaux dans le déploiement d’appels à la solidarité dont l’objectif est de trouver une nourricière pour l’orphelin.

Le programme vient aussi au secours des orphelins en détresse en raison de négligence.  Ces petits sont pris en charge par l’équipe des « Matantes », une équipe spécialisée dirigée par Annie Bergeron.

Prêter sa jument pour un poulain est un acte de générosité extraordinaire. Il n’en demeure pas moins que cet acte doit être réfléchi et que le bien-être de la nourricière est assuré en tout temps.

Promesse ne prend pas les décisions, les ententes se prennent entre les deux propriétaires. Cependant, nous nous attendons au respect de ce qui suit :

  • Qu’il n’y ait aucune demande d’argent pour le prêt de la nourricière (excluant les frais associés comme le transport de la jument)
  • Qu’il y ait un engagement visant le bien-être de la jument en tout temps et à tous les niveaux (qualité du lieu de vie, qualité de la régie d’écurie, activités et sorties, alimentation, soins, etc.)
  • Que la nourricière puisse recevoir ses soins vétérinaires, de maréchalerie ou autres par les mêmes professionnels traitants qu’avant son déplacement vers le poulain
  • Un accès en tout temps à la nourricière pour les propriétaires de cette dernière d’abord pour une visite préalable des lieux et, par la suite, pour visiter sa jument

Les propriétaires de la nourricière devraient, avant de prêter leur jument :

  • Visitez le lieu de vie
  • Évaluez l’état général des chevaux
  • Au besoin, prendre des références auprès du vétérinaire/maréchal traitant

Si vous avez un doute, ne prêtez pas votre jument.

Non. Cependant, si nous dépannons avec du lait maternisé ou autres choses, vous devrez faire les frais du produit et de sa livraison.

Vous pouvez tout de même faire un don qui sera très apprécié. Il contribuera notamment aux frais de prise en charge d'orphelin par Promesse.

Appelez-votre vétérinaire. Si vous n'avez pas de vétérinaire, suivez ce lien.

Votre poulain doit recevoir son colostrum dans ses premières heures de vie pour optimiser son système immunitaire. S'il ne l'a pas reçu ou que sa qualité puisse être affaiblie, votre vétérinaire doit intervenir. Il en a de la survie du petit.

Téléphonez sans tarder à Louise au 418.564.2172. Si son téléphone est près d'elle, elle vous répondra aussi durant la nuit.

De plus, envoyez un courriel et un message Facebook. Entre les mois de mars et août, notre équipe Web est en veille intensive pour les orphelins. Pour un déploiement rapide de l'appel à la solidarité, merci de joindre une photo de l'orphelin à votre message.

Malheureusement, non. Trouvez une nourricière n'est pas chose facile. Il faut d'abord la trouver et elle doit aussi accepter l'orphelin.

  • Promesse agit strictement comme entremetteur. Ce qui signifie que toutes les ententes sont prises entre deux parties, vous et le propriétaire de la nourricière potentielle et que ce sont vos deux parties qui assument les obligations légales de l'entente.
  • Nous restons présents pour vous accompagner. Que ce soit pour l'introduction de la nourricière ou pour vous soutenir dans l'établissement de votre routine alimentaire et de soins à l'orphelin. Cela dit, nous ne nous imposons pas.

Forcément, il faudra déplacer un ou l'autre. Ce sera votre décision. Notre recommandation: NE DÉPLACEZ PAS LE POULAIN.

N'oubliez pas que le risque de rejet est grand, le cas échéant, il imposera de ramener le poulain chez vous. Un poulain ne devrait être déplacé que sous recommandation d'un vétérinaire, généralement en vue d'une hospitalisation.

Tranche de vie:
Lors de son transport vers une nourricière potentielle, Rêve de Promesse s'est blessé. Malgré qu'il ait reçu les soins à sa blessure par une vétérinaire dès son arrivée, chez sa nourricière potentielle qui l'a rejetée, la blessure a causé une arthrite septique. Une hospitalisation de près de deux semaines a été nécessaire. Pensez-y bien.

Absolument! Il faut comprendre que si on recherche des nourricières pour les orphelins, ce n'est pas tant qu'ils soient nourris, mais pour qu'ils soient éduquer par la jument.

On sait que la perte sa jument, le stress de devoir s’occuper d’un petit poulain naissant peut sembler une tâche insurmontable.  Avant de baisser les bras, prenez du recul.  Demandez de l’aide et vous y arriverez.

Cependant, si vous n’avez pas les ressources physiques ou financières pour ses soins, nous comprenons aussi.  Sachez que nous ne portons pas de jugement.  Au contraire, nous sommes empathiques.

Si votre décision est réfléchie et finale, Promesse peut accueillir votre poulain si nous avons les ressources financières pour le faire.  Si votre poulain est viable, c’est-à-dire si, suivant des soins vétérinaires il peut avoir une vie normale, nous le pourrions le prendre en charge si nos ressources financières le permettent.

Une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Quand nous prenons en sanctuaire un poulain naissant, nous nous plaçons devant une obligation financière pouvant aller jusqu’à 10 000$ au cours de sa première année de vie.  Aussi, pour qu’un poulain soit pris en charge par Tenir Promesse, il doit être cédé.

La cession est complète, irrévocable et le cédant sera exclus des candidats potentiels à l'adoption. 

Notre prise en charge assurera ses soins et un lieu de vie jusqu’à ce qu’il soit mis en adoption autour d’un an.  Vous serez exclus des adoptants possibles.

Share this Page